Yoga Vidya International

Community on Yoga, Meditation, Ayurveda and Spirituality

Je me souviens en 1994 avoir bu beaucoup d’eau et avoir semblé vivre une expérience métaphysique, entendant deux voix dans un jardin semblant parler de mon sort ou de ma naissance. Ce fut alors comme si mon ventre se gonflait et accouchait dans l’invisible de quelque chose. Le lendemain j’entendis encore autre chose, deux autres voix et encore une naissance me sembla t-il d’ailleurs. Peut être ma future naissance pensais-je alors car la scène me sembla future. Plus tard je suis sorti dans la ville et je pense que c’est à ce moment là au coin d’une rue que j’ai croisé mon premier bhakta car j’ai un livre sur le mouvement Hare Krishna qui date de cette époque. Je traversais les rues en tournant sur moi-même. Comme dans un chant ou un film musical. La vibration du mouvement a-t-elle une réverbération partout ? Hare Krishna. Je crus cette fois être, une première fois, touché par quelque chose. Mais je finis à l’hôpital psychiatrique arrêté dans mon élan.

Ce fut aussi le cas à Montréal quelque dix années plus tard. Alors que je déambulais dans Montréal. Cette fois ci à l’hôpital il y eu Jean-Sébastien et Jean-Nicolas. Jean-Sébastien avait été trouvé dans le parc en même temps que moi. Connectés ensemble nous semblions pouvoir communiquer avec un ailleurs. Je posais les questions et Jean-Sébastien obtenait les réponses, il devenait canal. J’annonçais mon retour. Comment vous dire ? Où était exactement notre folie si folie il fut. Le troisième larron Jean-Nicolas, l’observateur, allongé dans son lit, me dit qu’il comprenait pourquoi il était resté deux jours de plus : il comprenait , me dit-il, qu’il devait assister à cette scène entre Jean-Sébastien et moi. Ils ont dû ensuite nous trouver trop excités car ils nous ont séparés. Avant que Jean-Sébastien change de section je me souviens lui avoir dit : souviens toi du point rouge dans le parc, nous nous y retrouverons. Il y avait effectivement un point rouge au sol vers le milieu du parc mais je doute qu’il l’ait un jour trouvé. Mes illuminations partielles comme je devrais les nommer. 1994 et 2003.

Pour 2005, Archita doit encore avoir mes enregistrements, comment les récupérer ? Je suis l’étranger parmi vous, l’intrus. Absurdité d’une existence plus complexe qu’on ne le croit. Enfant j’ai dû avoir aussi des phases particulières, des excès de quelque chose, le témoin d’une réalité qui capotait.



Nous sommes en 2008. Quelle est votre réalité ? Quelle est la mienne ? Pouvons-nous constituer des règles alors que nous sommes au bord d’une nouvelle explosion économique ? Comment trouver sa voie lorsque l’on comprend que ce que nous avons n’est rien ? Que garder d’une vie, et est-ce la dernière ? La réincarnation est pourtant quelque chose que j’ai du mal à imaginer vrai. Et pourquoi porterais-je un tel karma si je ne suis pas un bouddha ?

On annonce dans des milieux ésotériques existant en ce début de millénaire que l’année 2012 serait particulière. On peut au moins s’autoriser à le rêver. Comment rêver au futur au moment où la technologie semble au sommet, avec en même temps la sottise de ne pas savoir nourrir tout le monde ? Les conflits sont économiques et ne semblent vouloir se réguler. Les monnaies peuvent vite s’affoler.

Avant de partir à Londres je me souviens être allé Place des fêtes à Paris, encore une fois à l’instinct. Je n’allais jamais Place des Fêtes. Il y avait là un banc public où l’on avait écrit SAVE TIBET, nous étions en 2004, fin 2004.

A l’heure où j’en suis de cet écrit, des manifestations ont eu lieu pour entraver la flamme olympique. Nous sommes en mars 2008. Ce peut être l’année du Tibet effectivement, une chance importante de faire comprendre l’importance de cette culture si sa philosophie est vraie. La venue de Siddhârta Gautama était semble-t-il dans les écritures. Ce qu’il a laissé est peut être de la plus haute importance pour l’humanité. J’espère par cet écrit souligner ce fait. Que mon délire bouddhique ou sa réalité ne soit pas pour rien. Le Dalaï-lama semble complètement perdu dans sa cause, d’autres doivent le relayer. Si la réincarnation est vraie, il faut comprendre comment elle fonctionne ou a fonctionné. Je vous l’ai dit, nous sommes arrivés à un sommet de technologie, nous pouvons enregistrer et garder suffisamment de nos vies pour retrouver des images de soi d’une vie à l’autre. Nos vies antérieure un jour disponibles par la vidéo. Imaginez le truc… What a samsara, la matrice réincarnation…

Les Tibétains ou les pro Tibet devraient aller dans le public des jeux olympiques et se mettre en méditation. C’est cela la non-violence moderne. Enfin je crois que ce serait un combat juste. Chantez nous des mantras Tibétains moines Tibétains. Allez au combat. Que Dieu vous donne vous la grâce et que les chinois vous épargnent. La non-violence moderne, les jeux olympiques, les jeux du stade.





Jaya signifie Victoire

Sri Krsna est le Seigneur Krishna

Caitanya Si Ad vert

Am O

Eternam



This is my chanting. Sing me next time and find me on the net I am hidden on that. Somewhere @round. Nemopode @round. Je suis Bouddha O, je laisse ma trace.



On crée avec sa pensée suivant un système de croyances. Il n’existe je pense aucune réalité. Elle n’est en tout cas qu’illusion pour l’homme. Un dieu seul peut comprendre ce qu’est la réalité.

Nous vivons dans un monde d’images, nous gardons seulement certaines de nos traces et ce n’est que cela que nous appelons passé. La réalité est réinventée chaque seconde.



Arcana est la femme que j’aime, je l’ai contacté en 2005, elle semblait elle aussi avoir des connections. Etait-elle elle aussi folle ? Maintenant je pense à elle car elle adorera lire tout cela. Elle adore quand je suis le bouddha. Elle pense que nous avons eu des vies antérieures ensemble, au moins deux fois couples précédemment. Un fois nous étions pirates apparemment. Je sais qu’elle s’emporte vite sur ces sujets mais je pense qu’il y a une possibilité pour que ceci soit vrai. Nous avons joué une sorte de jeu de rôle cathartique avec tout cela, notamment avec le fait qu’elle eut aussi été ma mère. Tout cela est bien étrange. Elle semble notamment se souvenir de quand nous faisions l’amour. Voila des scènes qu’elle semble avoir gardé des siècles et vies passées.

Il y a beaucoup de théories dont je me méfie sur la réincarnation, nos clichés sont cinématographiques, nous nous identifions. Enfin c’est ce que je crois. Encore une fois je n’affirme pas que la réincarnation soit vraie, je dis seulement qu’en conservant plus qu’une tombe de nous-meme, nous pourrions peut être retrouver ce que nous laisserons matériellement lors de cette vie. Cela ne me parait pas impossible si la réincarnation est vraie. Il est peut être technologiquement temps de la mettre à l’épreuve de l’expérience, nous avons créé des instruments le permettant. Imaginons donc que la réincarnation soit vraie. Qu’est ce que cela peut signifier ? Qu’est ce que cela peut impliquer ? Combien de temps par exemple cessons nous d’être incarnés ? Allons-nous nous incarner sur d’autres planètes en attendant, comme certains le disent ? Combien de temps avant de revenir ? 50 ans, 100 ans ? Que disent les textes bouddhistes ? A Montréal, j’étais éducateur. J’avais les quatorze ans en charge. C’est la dernière fois que je fus intégré. Comme souvent à mon contact, certains réagissent, un certain Pastresclair qui travaillait avec moi m’effraya. Les enfants m’appelaient Wolverine. Les Xmen en tant qu’évolution ? Possible. Bouddha comme un X-man. A l’époque j’étais plutôt accès sur les Native Indians, je peignais et fumais de la sauge, j’avais un rat comme animal domestique, je l’emmenais promener au parc par temps de neige. J’ai eu je pense là-bas les prémisses de mon illumination. Je chantais dans les parcs, voyait des formes tracées dans la neige. L’hiver à Montréal doit toujours être une sorte d’illumination pour un européen. Nous ne faisons que des tentatives d’existence, telle est l’existence. J’ai toujours essayé de tenter l’œuvre d’art, de renverser comme je pouvais la tendance au néant et à l’absurdité. Mais bien souvent j’ai échoué et suis devenu Arthuro Jobsquare.

La télévision, la création ou la re-création de l’image par l’homme a été l’invention du vingtième siècle, ce siècle qui ne fut pas le dernier. Arthuro Jobsquare ou Bouddha O s’y est retrouvé perdu. Des trous noirs aux illuminations, telle fut ma route. Je vais tacher de garder des images de moi afin de les retrouver si je reviens. Le surhomme n’est pas un homme blessé et je suis un homme blessé. Le bouddha était en moi, il a réussi à sortir par intermittences. Quels seront les noms que nous conserverons dans cinquante ans ? Un nouveau Dalaï-lama sera-t-il là ? Save Tibet, do not make it disappear.

2012 = 2+0+1+2 =5

Et si l’espace pouvait s’ouvrir sur quelque chose d’accessible. Par des passages, des portes non encore découvertes, d’autre espace–temps. C’est peut être ce à quoi les hommes doivent s’attendre s’ils ne se perdent pas bientôt dans leur erreurs. La guerre économique échoue. Je souhait voir la voiture disparaître ou en tout cas son usage individuel se raréfier. Nous n’avons que des prix dangereux pour le pétrole. Le pétrole a abîmé la terre. Nous devons modifier la chose. L’Afrique, l’Inde et la Chine ne doivent pas nous ressembler pour que nous puissions tous aller plus loin. Pour évoluer autrement. Pour exister. De nous sortira sans doute le génie de demain. Dans quoi pourra-il s’affirmer ? Là est le mystère, sans doute un domaine même qu’il découvrira. Les générations semblent se succéder très vite, nous vivons dans une société qui nous formate trop à ses désirs, anachroniques pourtant. L’homme s’est perdu à force de lui montrer comment les autres vivent. Nous créons des idéaux que nous ne pourrons jamais atteindre. On nous fait croire à certaines règles comme si elles étaient universelles.

Crosne, c’est là où j’ai atterri après Montréal et ma chute due à Pastresclair. A Montréal une hypnotherapeute tenta de me sauver. Sa foi n’a pas suffi. Le monstre des ténèbres m’a reprit. Je suis revenu en France cassé, ils m’ont fait des électrochocs pour faire sortir la bête dépressive. Dix électrochocs je crois, ils n’y sont pas arrivé. Ces ténèbres sont un monde que vous ne connaîtrez j’espère pas, telle est ma destinée, ce qui fait que je suis Jobsquare.

Crosne, Crown

Crown Chakra

Views: 50

Comment

You need to be a member of Yoga Vidya International to add comments!

Join Yoga Vidya International

Yoga Vidya

Bookmark Us


© 2019   Yoga Vidya | Contact | Privacy Policy |   Powered by

Badges  |  Report an Issue  |  Terms of Service